Instituts et Ecoles
Region Bretagne

Selection

Arrêté du 7 avril 2020 relatif aux modalités d’admission aux formations conduisant aux diplômes d’Etat d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture



Art. 1 : « La formation conduisant au Diplôme D’état Aide-Soignant est accessible, sans condition de diplôme, par les voies suivantes :
•    La formation initiale, dans les conditions fixées par le présent arrêté
•    La formation professionnelle continue, sans conditions d’une durée minimale d’expérience professionnelle, dans les conditions fixées par le présent arrêté
•    La validation des acquis de l’expérience professionnelle, dans les conditions fixées par arrêté du ministre chargé de la santé».

Article 6 : Le dossier comporte les pièces suivantes:
1.    Une pièce d’identité;
2.     Une lettre de motivation manuscrite;
3.    Un curriculum vitae;
4.    Un document manuscrit relatant, au choix du candidat, soit une situation personnelle ou professionnelle vécue, soit son projet professionnel en lien avec les attendus de la formation. Ce document n’excède pas deux pages;
5.    Selon la situation du candidat, la copie des originaux de ses diplômes ou titres traduits en français;
6.     Le cas échéant, la copie de ses relevés de résultats et appréciations ou bulletins scolaires;
7.    Selon la situation du candidat, les attestations de travail, accompagnées éventuellement des appréciations et/ou recommandations de l’employeur (ou des employeurs);
8.    Le cas échéant, uniquement pour les rentrées de septembre 2020 et de janvier 2021, une attestation de suivi de préparation au concours d’aide-soignant ou d’auxiliaire de puériculture au cours de l’année 2019-2020;
9.    Pour les ressortissants hors Union européenne, une attestation du niveau de langue française requis C1 et un titre de séjour valide pour toute la période de la formation. Selon la formation à laquelle ils s’inscrivent, les candidats peuvent joindre tout autre justificatif valorisant un engagement ou une expérience personnelle (associative, sportive…) en lien avec la profession d’aide-soignant ou d’auxiliaire de puériculture.
Les candidats en situation de handicap peuvent demander, lors du dépôt de leur dossier, un aménagement des conditions de déroulement de l’entretien prévu à l’article 2.

Pour 2020 :
Art. 13 : « dans le contexte exceptionnel de mobilisation nationale pour protéger au mieux l’ensemble de la population et éviter les rassemblements et les déplacements propices à la propagation de l’épidémie de Covid-19, pour l’année 2020 uniquement, l’entretien prévu à l’article 2 est supprimé.
Le dossier fait l’objet d’une cotation par un binôme d’évaluateurs composés, d’un aide-soignant en activité professionnelle et d’un formateur infirmier ou cadre de santé d’un institut de formation paramédical. Toutefois, en cas d’empêchement lié à la gestion de la crise sanitaire, il est possible de solliciter un deuxième formateur infirmier ou cadre de santé d’un institut de formation paramédical en lieu et place de l’aide-soignant en activité professionnelle. »



Art. 11 : « L’admission définitive dans un institut de formation d’aides-soignants est subordonnée :
1° A la production, au plus tard le premier jour de la rentrée, d’un certificat médical par un médecin agréé attestant que le candidat ne présente pas de contre-indication physique et psychologique à l’exercice de la profession.
2° A la production, au plus tard le premier jour de la rentrée d’un certificat médical de vaccinations conforme à la règlementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France. »

•    Vaccinations obligatoires (Article L.3111-4 du code de la santé publique) :
Hépatite B - Diphtérie - Tétanos - DTpolio
•    Vaccinations recommandées par le Haut Comité de Santé Publique :
coqueluche - rougeole - grippe saisonnière - rubéole – varicelle